A Table !

Un 1er de l’An à la Table d’Olivier Nasti **

Mardi 1er janvier 2019 – Restaurant La Table d’Olivier Nasti** – Kaysersberg (Alsace) – 13h13
Nous arrivons -avec un peu de retard- au restaurant, en famille : mes parents et ma soeur. Mon réveillon a été marqué par une fête entre amis de longue date et simplicité.
Bien que le réveil fût difficile à 11h, après seulement 5 petites heures de sommeil, c’est avec impatience que nous nous sommes élancés sur la route.

Le Restaurant en bref

Anciennement Restaurant le Chambard puis Restaurant le 64°, il a été récemment rebaptisé la Table d’Olivier Nasti.

Olivier Nasti justement, Meilleur Ouvrier de France, est un chasseur pêcheur exemplaire. Nous l’avons rencontré par hasard lors d’un séjour en Irlande, en pleine pêche. Il travaille le gibier et le poisson avec une délicatesse incroyable. Les associations de textures et saveurs sont saisissantes et presque poétiques.
C’est une cuisine créative proche de son terroir – l’Alsace – dans lequel Olivier Nasti puise pour créer une gastronomie régionale contemporaine.

Le décor, rénové en 2018, est élegant, et transpose avec raffinement l’environnement forestier à une salle de restaurant. La seconde salle, sûrement ma préférée, plus brute et authentique, est un caveau majoritairement en pierre.

Mon Menu, “l’Histoire

L’Alsace en quelques bouchées

Foie gras d’oie d’Alsace en neige
crème de berawecka et tome des montagnes

L’œuf onctueux au fil de la saison
– version truffe blanche d’Alba, rapée à table en dernière minute

Le filet d’omble chevalier d’eau vive
escargots de la Weiss, œufs de truite

Le gibier des chasses d’alsace griotte d’Alsace en décoction, navet confit, que j’ai remplacé par
La Grouse d’Ecosse et la caille “ORTOLAN” en duo,
chataignes et myrtilles fermentées
Les cuisses à la crème en deuxième service

Coque meringuée au cacao,
chocolat Guanaja en émulsion, caramel tendre à la fleur de sel

L’Alsace Gourmande

Dégustation

Nous avons opté pour un verre de vin pour chaque plat, le sommelier ayant la responsabilité d’associer vins et mets. Nous avons dégusté avec plaisir et nous sommes enthousiasmé devant cette cuisine créative entre modernité, recherche, savoir-faire et terroir. Des petites découvertes culinaires surprenantes nous ont été servies entre certains plats, d’agréables et impromptues surprises.

La Tarte Flambée décomposée (extraordinaire, un délice), Anguille fumée, le Pain maison en Kougelhopf sortant du four et beurres parfumés.


C’est une adresse à classer sans aucun doute possible parmi les meilleures, et notamment parmi les meilleures adresses étoilées que j’ai eu la chance de découvrir. Notons que le restaurant est classé Grandes Tables du Monde depuis 2017, qu’Olivier Nasti est classé dans le top 100 des Meilleurs Chefs du Monde en novembre 2016 par le magasine Le Chef, et Meilleur Ouvrier de France depuis 2007.

Je vous invite à visiter leur site web, il y a des explications intéressantes, des vidéos et photos.
Source photos : https://www.lechambard.fr/

Titulaire d’un DUT Techniques de Commercialisation et étudiant en Management à l’ICN BS, spécialité Management Produit et Innovation. En stage de fin d’études à Orange Business Services en tant que Responsable Marketing Opérationnel. Je suis un enthousiaste passionné, je trouve beaucoup de bonheur dans les petites choses du quotidien, un croissant ou un café, un joli effet de lumière sur un batiment ou l’humide et florale fraicheur d’un matin de printemps. J’aime les nouvelles tendances, les nouvelles technologies, les voyages, la mécanique. Fils d’italiens éternels restaurateurs, j’aime la gastronomie (grande, simple, populaire), le vin de caractère, la bière artisanale et les cocktails originaux et élégants.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :