Dangers du chalutage profond et pourquoi il faut l'interdire

Le chalutage profond, signons contre !

L’Union Européenne vient de rejeter l’interdiction du chalutage en eaux profondes avec une courte majorité de 16 voix (342 contre, 326 pour). Cette pratique de pêche largement contestée, soutenue par la France et ses grands groupes, est extrêmement dévastatrice pour l’écosystème marin. Voici donc un petit article explicatif sur cette technique de pêche, et pourquoi il faut l’interdire !

Le chalutage, une technique de pêche « intensive »

Curieux, j’ai voulu en savoir plus sur cette technique de pêche ravageuse dont je connais les méfaits depuis 3-4 ans. Et il existe en fait 3 techniques de pêche en eaux profondes :

  • Le filet maillant (2% de la pêche en eaux profondes)
  • La palangre (38%)
  • Et le chalut (52%)

Cette technique de pêche est de plus en plus utilisée depuis les années 90, car les poissons disparaissent des eaux de surface et car la demande, elle, est sans cesse croissante. Le chalutage permet ainsi de capturer un maximum de poissons en peu d’effort.

Pour tout savoir sur cette technique de pêche et sur les ravages qu’elle cause, je vous invite à regarder cette courte vidéo explicative :

Et ce qu’il faut savoir, c’est que cette pêche est tellement coûteuse (navires et filets) qu’elle n’existe que grâce aux subventions publiques ! Oui oui, nous contribuables, supportons les frais et les ravages du chalutage ! Intermarché aurait par exemple reçu 10 millions d’euros entre 2000 et 2010 pour sa filiale pêche, Scapêche ! Cette filiale possède d’ailleurs 6 chalutiers sur les 9 français. Au total, ce sont 11 bateaux européens qui parcourent les mers et ravagent ses écosystèmes.

Des mouvements citoyens contre cette pratique

Afin de stopper le massacre, des pétitions ont été créés : l’une de l’association Bloom « qui œuvre pour la conservation marine à travers une démarche de sensibilisation et de médiation scientifique », et l’autre du mouvement citoyen mondial Avaaz qui « donne aux citoyens les moyens de peser sur les prises de décisions partout dans le monde ».

La pétition de l’association Bloom regroupe plus de 800 000 signatures, et Avaaz a obtenu de Carrefour et de Casino l’arrêt de la vente de poissons des eaux profondes. Une telle adhésion n’aurait surement pas été possible sans la BD de Pénélope Bagieu, une BD simple et amusante qui a été partagée des milliers de fois sur les réseaux sociaux :

penelope-chalutage-profond

http://www.penelope-jolicoeur.com/2013/11/prends-cinq-minutes-et-signe-copain-.html

Outre les effets dévastateurs du chalutage, l’association Bloom affirme qu’il serait possible de générer 6 fois plus d’emplois grâce à la technique de la palangre ! En effet, le chalutage crée très très peu d’emploi (112 emplois seulement selon Bloom !)

Vote au Parlement Européen

L’interdiction n’a donc pas été prononcée, mais un encadrement plus strict de cette pêche va être mis en place qui doit cependant être avalisé par les gouvernements. Et puis, on doute de l’efficacité de leurs démarches, en sachant également que la France a refusé en 2012 d’interdire cette pratique.

Intermarché et sa filiale Scapêche se sont dits rassurés, et « va lever le pied » à cette pêche en eaux profondes. Vous y croyez, vous ?

Cependant, des députés ont affirmé  s’être trompés dans leur vote. Officiellement l’amendement est rejeté mais si on tient compte des résultats corrigés, le chalutage devrait être interdit, ce que recommande l’association Bloom.

Je vous invite à signer ces pétitions afin de participer à ce mouvement citoyen pour une pêche plus respectueuse, un commerce plus responsable.

http://petition.bloomassociation.org/

Mise à jour : la pétition suivante a été fermée suite à l’échec du vote au Parlement Européen,

http://www.avaaz.org/fr/petition/Leaders_of_the_European_Parliament_Stop_the_industrial_destruction_of_the_deep_ocean/?copy

C’est le signe de l’important pouvoir des lobbys sur nos « élus ». Mais n’abandonnons pas, une nouvelle pétition somme les industries de stopper la vente de ces produits. 

http://www.avaaz.org/fr/supermarches_fonds_marins/?fpbr

Partagez un maximum, c’est la condition pour nous faire enfin entendre.

Marco Fontana sur G+

Publié par

Marco Fontana

Titulaire d’un DUT Techniques de Commercialisation, j’étudie actuellement en Licence Langues Etrangères Appliquées. J’écris et tweet sur le marketing, le web-marketing, les nouvelles tendances et les nouvelles technologies. Je réalise également des sites internet -vitrines principalement- sous WordPress. Passionné, je défend envers et contre tout les valeurs en lesquelles je crois. Optimiste, j’imagine un commerce plus responsable, une gestion des ressources de la planète intelligente, des innovations au service de l’écologie.

Laisser un commentaire